NOTA

Je ne suis ni courtier ni conseiller. Tout ce qui est publié dans ce blog ne saurait être considéré autrement qu'à titre de suggestion. Il vous appartiendra toujours de procéder à vos propres recherches avant de prendre une décision.

I am neither a broker nor a counsellor. All that is published in this blog may not be construed as anything else than a suggestion. It will always remain your responsability to do your own research before taking any decision.



18 décembre 2010

Réflexion du week-end

Je viens de terminer mes mises à jour hebdos. Je vous convie à les parcourir via les onglets ci-haut, et à visiter ma liste publique chez Stockcharts.

Un mot pour résumer la semaine qui se termine, et celle qui vient: INDÉCISION. Et cette indécision est plutôt baribal-esque.

Ce travail que je fais chaque samedi me porte à une réflexion. Depuis des décennies, on sait que le ''driver'', le décideur, c'était le dollar US. Je ne vous apprendrai rien en parlant de sa fragilité. Où cela devient intéressant, c'est de tenter de déterminer qui ou quoi prendra la relève, se placera au volant.

C'est important pour un investisseur autant que pour un trader court terme comme moi. Puisque je joue sur le plancher nord-américain, il importe que je connaisse la solidité ou la faiblesse de ce marché avant le début de la journée: si le US$ monte, les valeurs des stocks baissent. Mais qu'est ce qui l'a fait monter? Pas l'or car cette ''commodité'' ne fait que réagir. L'Euro a baissé? Ok. Et quand une nouvelle économique US fait chuter le dollar, l'Euro monte. Équilibre indéniable, platte et fatiguant.

Un jour viendra, et il n'est pas loin, où les décideurs en auront assez de ce stérile chassé-croisé et couronneront un nouveau ''driver''.

Je crois humblement que ce futur chef se trouve à l'est. Oui , en Chine. J'estime qu'elle est là la source de la nouvelle économie. Le US$ est un vieux routier fatigué, l'Euro est en crise d'adolescence. Le Yuan parvient à une belle maturité.

Et puis, regardez simplement la liste des compagnies publiques. Tout ce qui est China ou Sino, brille. Toutes les compagnies qui veulent profiter de cet effet changent leur nom pour quelque chose de chinois, ou ajoutent simplement un épithète à saveur orientale.

Vous vous souvenez de l'ère des .coms, et plus récemment des .coms qui ont changé leur nom pour gold ou ressources. Sous peu on devrait voir des .ch. Le ''péril jaune'' dont on parlait il y a 40 ans, sans vraiment savoir quel visage cela prendrait, on le sait maintenant.

Remarquez que je n'ai rien contre. Il faut bien évoluer, suivre le courant. Et accepter que le profit sourit d'abord aux opportunistes.

Euh..... comment on prononce Richard en Chinois ?

2 commentaires:

Roger Gravel a dit…

理查用中文




vu sur babel fish
http://fr.babelfish.yahoo.com/translate_txt

Anonyme a dit…

pourquoi pas:)